Sécurité alimentaire : ce que préconise Marième Sow d’Enda Tiers monde

Sécurité alimentaire : ce que préconise Marième Sow d’Enda Tiers monde

Bâtir des systèmes durables de production agricole afin de garantir une sécurité alimentaire pour les populations, constitue une nécessité à en croire Marième Sow, présidente du Réseau Enda Tiers monde. « Faire en sorte que notre agriculture soit beaucoup plus durable, ce n’est pas une question de rendement. C’est beaucoup plus d’asseoir des systèmes durables de production qui permettent de pouvoir nourrir les sénégalais », a dit Mme Sow.
Elle intervenait, lundi, lors d’un atelier sous-régional de planification annuelle du pôle de connaissance en agriculture biologique en Afrique de l’Ouest (PCAO).
« L’agriculture sénégalaise dépend pour une large part de la pluie. S’il y a une bonne pluviométrie et que les semences sont mises à la disposition des producteurs, naturellement la production ne peut qu’être au rendez-vous », a-t-elle laissé entendre. Avant d’insister sur l’importance de redoubler d’efforts afin de mettre en place une agriculture portée réellement par les Sénégalais. Cela passe, souligne la responsable d’Enda, par le renforcement de la formation, la mise à disposition du foncier aux jeunes et la reconnaissance de l’exploitation agricole familiale comme une entreprise.
Dans tous les cas Mme Sow pense qu’il faut avoir des modèles adaptés de financement permettant aux jeunes de s’installer dignement en tirant profit d’un système de commercialisation permettant de les protéger de la concurrence des multinationales.