Dr George Fu Gao, de l’Académie chinoise des sciences : "Ce coronavirus est très très spécial"

Dr George Fu Gao, de l’Académie chinoise des sciences : "Ce coronavirus est très très spécial"

Le Dr George Fu Gao, de l’Académie chinoise des sciences, est le directeur général du CDC chinois. En mars 2020, dans un entretien à Science, il avait alerté la communauté mondiale sur la nécessité du port du masque contre le coronavirus. Il répond aujourd'hui en exclusivité aux questions de Dominique Leglu, directrice de la rédaction de Sciences et Avenir-La Recherche.
Le Dr George Fu Gao, de l'Académie chinoise des sciences, directeur général du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies basé à Pékin (CDC, ce qui est l'homologue de la même organisation aux Etats-Unis), est en première ligne depuis les débuts de la pandémie du Covid-19. Dès janvier 2020, il a co-publié des articles très remarqués dans le New England Journal of medicine, journal médical internationalement renommé, livrant les premières données cliniques et épidémiologiques de la maladie. Il a également publié dans The Lancet, autre autorité en matière de publication scientifique, même si ce titre a connu des déboires récemment LIEN . Immunologiste et virologue, le Dr Gao est resté proche de l'Université d'Oxford (Royaume-Uni) où il a passé sa thèse de biochimie en 1994 et de l'université de Harvard (Etats-Unis) où il a effectué un post-doc. Haut responsable très occupé, il n'a que très peu donné d'interview, hors le journal américain Science, organe de l'association américaine de l'avancement des sciences (AAAS), mais Sciences et Avenir – La Recherche a pu le joindre par visioconférence en Chine, et il a accepté de répondre à nos questions.

Sciences et Avenir : Pouvez-vous faire un point sur le Covid19 en Chine ?
Dr George Fu Gao : Nous avons compté environ 82.000 cas confirmés, avec beaucoup d'asymptomatiques. D'après nos enquêtes sérologiques, il y a 1 cas symptomatique pour 6 ou 7 cas asymptomatiques. C'est similaire à ce que l'on constate dans les autres pays. Il peut même y avoir un rapport 1 à 10, comme aux Etats-Unis.
"Cygne noir et rhinocéros gris"

Est-ce surprenant pour une maladie due à un coronavirus ?
Pour moi, ce virus du Covid19 est très très spécial. Personne n'avait prévu un tel comportement, donnant tellement d'asymptomatiques. Mais qu'un coronavirus ait provoqué une pandémie, cela, en revanche, n'a rien d'étrange. L'hypothèse avait déjà été envisagée lors de multiples conférences. Je rappelle d'ailleurs que, même s'il s'agit d'un nouveau virus, c'est le septième des coronavirus que nous savons capable d'infecter les humains. Quatre d'entre eux sont des virus du rhume (229E, NL63, OC43, HKU1), et il y a les deux autres, bien plus graves, SARS et MERS.

On devait donc s'y attendre ?
L'année dernière, lorsque s'est tenu au Centre Johns Hopkins pour la sécurité en santé, le 18 octobre 2019, l'exercice de crise sur une pandémie nommé " événement 201 ", on s'est interrogés pour savoir si le surgissement d'un coronavirus était un cygne noir (un événement extraordinaire et rare ndlr) ou un rhinocéros gris (un événement qui va forcément arriver mais auquel personne ne prête attention ndlr)

Et alors ?
C'est un rhinocéros gris pour les spécialistes et un cygne noir pour le grand public.
Le président des Etats-Unis, atteint par ce coronavirus, a reçu un traitement dont le protocole n'a pas semblé totalement assuré. Qu'en pensez-vous ?
Lors de pareille pandémie, il faut essayer toutes les stratégies possibles. Quand il s'agit du président des Etats-Unis, parce qu'il est crucial pour la stabilité du monde qu'il soit en bonne santé, il faut essayer tout ce qu'on peut. Donc, je suis d'accord avec les médecins qui se sont battus pour soigner leur président. D'après ce que je sais, ils ont d'abord essayé une petite molécule, le remdesivir qui inhibe la réplication du virus. C'est de la chimie. Puis, ils ont utilisé un cocktail d'anticorps monoclonaux assez puissant, fabriqué par Regeneron, qui lui aussi, a la capacité d'inhiber la réplication du virus. Enfin, en troisième lieu, 
(...) Pour lire la suite, cliquez sur: 

Le Dr George Fu Gao, de l’Académie chinoise des sciences, est le directeur général du CDC chinois. En mars 2020, dans un entretien à Science, il avait alerté la communauté mondiale sur la nécessité du port du masque contre le coronavirus. Il répond aujourd'hui en exclusivité aux questions de Dominique Leglu, directrice de la rédaction de Sciences et Avenir-La Recherche.
Le Dr George Fu Gao, de l'Académie chinoise des sciences, directeur général du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies basé à Pékin (CDC, ce qui est l'homologue de la même organisation aux Etats-Unis), est en première ligne depuis les débuts de la pandémie du Covid-19. Dès janvier 2020, il a co-publié des articles très remarqués dans le New England Journal of medicine, journal médical internationalement renommé, livrant les premières données cliniques et épidémiologiques de la maladie. Il a également publié dans The Lancet, autre autorité en matière de publication scientifique, même si ce titre a connu des déboires récemment LIEN . Immunologiste et virologue, le Dr Gao est resté proche de l'Université d'Oxford (Royaume-Uni) où il a passé sa thèse de biochimie en 1994 et de l'université de Harvard (Etats-Unis) où il a effectué un post-doc. Haut responsable très occupé, il n'a que très peu donné d'interview, hors le journal américain Science, organe de l'association américaine de l'avancement des sciences (AAAS), mais Sciences et Avenir – La Recherche a pu le joindre par visioconférence en Chine, et il a accepté de répondre à nos questions.

Sciences et Avenir : Pouvez-vous faire un point sur le Covid19 en Chine ?
Dr George Fu Gao : Nous avons compté environ 82.000 cas confirmés, avec beaucoup d'asymptomatiques. D'après nos enquêtes sérologiques, il y a 1 cas symptomatique pour 6 ou 7 cas asymptomatiques. C'est similaire à ce que l'on constate dans les autres pays. Il peut même y avoir un rapport 1 à 10, comme aux Etats-Unis.
"Cygne noir et rhinocéros gris"

Est-ce surprenant pour une maladie due à un coronavirus ?
Pour moi, ce virus du Covid19 est très très spécial. Personne n'avait prévu un tel comportement, donnant tellement d'asymptomatiques. Mais qu'un coronavirus ait provoqué une pandémie, cela, en revanche, n'a rien d'étrange. L'hypothèse avait déjà été envisagée lors de multiples conférences. Je rappelle d'ailleurs que, même s'il s'agit d'un nouveau virus, c'est le septième des coronavirus que nous savons capable d'infecter les humains. Quatre d'entre eux sont des virus du rhume (229E, NL63, OC43, HKU1), et il y a les deux autres, bien plus graves, SARS et MERS.

On devait donc s'y attendre ?
L'année dernière, lorsque s'est tenu au Centre Johns Hopkins pour la sécurité en santé, le 18 octobre 2019, l'exercice de crise sur une pandémie nommé " événement 201 ", on s'est interrogés pour savoir si le surgissement d'un coronavirus était un cygne noir (un événement extraordinaire et rare ndlr) ou un rhinocéros gris (un événement qui va forcément arriver mais auquel personne ne prête attention ndlr)

Et alors ?
C'est un rhinocéros gris pour les spécialistes et un cygne noir pour le grand public.
Le président des Etats-Unis, atteint par ce coronavirus, a reçu un traitement dont le protocole n'a pas semblé totalement assuré. Qu'en pensez-vous ?
Lors de pareille pandémie, il faut essayer toutes les stratégies possibles. Quand il s'agit du président des Etats-Unis, parce qu'il est crucial pour la stabilité du monde qu'il soit en bonne santé, il faut essayer tout ce qu'on peut. Donc, je suis d'accord avec les médecins qui se sont battus pour soigner leur président. D'après ce que je sais, ils ont d'abord essayé une petite molécule, le remdesivir qui inhibe la réplication du virus. C'est de la chimie. Puis, ils ont utilisé un cocktail d'anticorps monoclonaux assez puissant, fabriqué par Regeneron, qui lui aussi, a la capacité d'inhiber la réplication du virus. Enfin, en troisième lieu, 
(...) Pour lire la suite, cliquez sur: 

Le Dr George Fu Gao, de l’Académie chinoise des sciences, est le directeur général du CDC chinois. En mars 2020, dans un entretien à Science, il avait alerté la communauté mondiale sur la nécessité du port du masque contre le coronavirus. Il répond aujourd'hui en exclusivité aux questions de Dominique Leglu, directrice de la rédaction de Sciences et Avenir-La Recherche.
Le Dr George Fu Gao, de l'Académie chinoise des sciences, directeur général du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies basé à Pékin (CDC, ce qui est l'homologue de la même organisation aux Etats-Unis), est en première ligne depuis les débuts de la pandémie du Covid-19. Dès janvier 2020, il a co-publié des articles très remarqués dans le New England Journal of medicine, journal médical internationalement renommé, livrant les premières données cliniques et épidémiologiques de la maladie. Il a également publié dans The Lancet, autre autorité en matière de publication scientifique, même si ce titre a connu des déboires récemment LIEN . Immunologiste et virologue, le Dr Gao est resté proche de l'Université d'Oxford (Royaume-Uni) où il a passé sa thèse de biochimie en 1994 et de l'université de Harvard (Etats-Unis) où il a effectué un post-doc. Haut responsable très occupé, il n'a que très peu donné d'interview, hors le journal américain Science, organe de l'association américaine de l'avancement des sciences (AAAS), mais Sciences et Avenir – La Recherche a pu le joindre par visioconférence en Chine, et il a accepté de répondre à nos questions.

Sciences et Avenir : Pouvez-vous faire un point sur le Covid19 en Chine ?
Dr George Fu Gao : Nous avons compté environ 82.000 cas confirmés, avec beaucoup d'asymptomatiques. D'après nos enquêtes sérologiques, il y a 1 cas symptomatique pour 6 ou 7 cas asymptomatiques. C'est similaire à ce que l'on constate dans les autres pays. Il peut même y avoir un rapport 1 à 10, comme aux Etats-Unis.
"Cygne noir et rhinocéros gris"

Est-ce surprenant pour une maladie due à un coronavirus ?
Pour moi, ce virus du Covid19 est très très spécial. Personne n'avait prévu un tel comportement, donnant tellement d'asymptomatiques. Mais qu'un coronavirus ait provoqué une pandémie, cela, en revanche, n'a rien d'étrange. L'hypothèse avait déjà été envisagée lors de multiples conférences. Je rappelle d'ailleurs que, même s'il s'agit d'un nouveau virus, c'est le septième des coronavirus que nous savons capable d'infecter les humains. Quatre d'entre eux sont des virus du rhume (229E, NL63, OC43, HKU1), et il y a les deux autres, bien plus graves, SARS et MERS.

On devait donc s'y attendre ?
L'année dernière, lorsque s'est tenu au Centre Johns Hopkins pour la sécurité en santé, le 18 octobre 2019, l'exercice de crise sur une pandémie nommé " événement 201 ", on s'est interrogés pour savoir si le surgissement d'un coronavirus était un cygne noir (un événement extraordinaire et rare ndlr) ou un rhinocéros gris (un événement qui va forcément arriver mais auquel personne ne prête attention ndlr)

Et alors ?
C'est un rhinocéros gris pour les spécialistes et un cygne noir pour le grand public.
Le président des Etats-Unis, atteint par ce coronavirus, a reçu un traitement dont le protocole n'a pas semblé totalement assuré. Qu'en pensez-vous ?
Lors de pareille pandémie, il faut essayer toutes les stratégies possibles. Quand il s'agit du président des Etats-Unis, parce qu'il est crucial pour la stabilité du monde qu'il soit en bonne santé, il faut essayer tout ce qu'on peut. Donc, je suis d'accord avec les médecins qui se sont battus pour soigner leur président. D'après ce que je sais, ils ont d'abord essayé une petite molécule, le remdesivir qui inhibe la réplication du virus. C'est de la chimie. Puis, ils ont utilisé un cocktail d'anticorps monoclonaux assez puissant, fabriqué par Regeneron, qui lui aussi, a la capacité d'inhiber la réplication du virus. Enfin, en troisième lieu, 
(...) Pour lire la suite, cliquez sur: https://www.sciencesetavenir.fr/sante/ce-coronavirus-est-tres-tres-special_148457#xtor=CS3-38[Dr+George+Fu+Gao%2C+de+l%E2%80%99Acad%C3%A9mie+chinoise+des+sciences+%3A+%22Ce+coronavirus+est+tr%C3%A8s+tr%C3%A8s+sp%C3%A9cial%22]-148457